Comment cultiver le Strophaire au jardin?

Le strophaire vin rouge (ou King Stropharia) est un champignon vigoureux qui pousse naturellement sur les tas de copeaux de bois. C’est un bon champignon de culture pour les novices car il colonise les substrats très rapidement et peut donner de bons résultats en culture extérieure.
Il s'intègre bien au potager biologique ou en permaculture par exemple.

Il se cultive généralement sur paille, copeaux de bois ou sciure.
Privilégier les bois tendres et éviter les résineux (ou les mélanger à maximum 25 %).
Vous pouvez faire un mélange de différentes matières carbonées. La paille va fournir une nourriture rapide au mycélium, les copeaux de bois seront des provisions pour le long terme, et la sciure va combler les vides et maintenir plus d’humidité dans le substrat.

Éviter les branches qui conviennent moins à ce champignons. Pour les bûches, pensez plutôt aux pleurotes ou shiitakés par exemple.
Stropharia Rugosoanulata Culture champignon au potager bio permaculture
Le strophaire est un décomposeur primaire et secondaire. Cela veut dire qu’il va s’attaquer non seulement aux matières fraiches (copeaux de bois frais, paille) mais qu’il peut aussi se développer sur des matières qui ont déjà été en partie décomposées par des bactéries ou d’autres champignons (feuilles mortes, vieux broyat).
Il est donc robuste et craint peu les contaminations.
Le strophaire apprécie d'être stimulé par la microbiologie des sols et se cultive assez mal en conditions stériles de laboratoire.
Cependant, pour maximiser les chances de réussite, nous vous conseillons d’utiliser les matériaux les plus frais possible et d’éviter au départ les matériaux déjà en décomposition.

Où l’implanter ?

 

Mycélium de King StrophariaComme la plupart des champignons, le strophaire préfère la lumière indirecte et les lieux semi-ombragés, mais il peut tolérer quelques heures de soleil par jour.
Exemple : lisières de forêts, pieds d’arbres fruitiers, chemin en copeaux de bois, paillage de légumes avec feuillages denses qui vont lui fournir de l’ombre (pomme de terre, courge, etc).
Entretien 
Une fois qu’il est bien établi, le mycélium demande peu d'entretien. Il peut rester en place plusieurs années si vous l’entretenez en lui apportant des nouvelles matières à décomposer régulièrement.
Il arrive assez souvent de retrouver les années suivantes des champignons à plusieurs mètres de l’endroit où le mycélium a été implanté.
Lors de période de sécheresse prolongée, vous pouvez l’arroser de temps en temps (sans l’inonder pour autant).
Vous pouvez prélever une partie de mycélium sain lorsqu’il s’est développé pour ensemencer d’autres endroits et des nouvelles matières avec un rapport de +-20 % de mycélium.
Les périodes les plus propices pour l’ensemencement sont le printemps et l’automne. Lorsqu’il est implanté au printemps, il pousse généralement 2 mois plus tard juste avant l’été et parfois une seconde fois à l’automne. Il peut ensuite donner sur 2-3 ans, selon le type de matériaux et la quantité utilisée.
Comment faire ?
Choisissez votre substrat (paille, copeaux, sciure) le plus frais possible.
Différentes technique:
  • La Méthode "Paillage-Lasagne"
  1. Déblayer grossièrement le sol. Certains le cultivent semi enterré et creusent donc une petite tranchée, ce qui va lui permettre de mieux retenir l’humidité. D’autres le cultivent en surface.
  2. Nous commençons généralement par une couche de cartons, mais ce n’est pas obligatoire.
  3. Mettre ensuite une première couche de copeaux/paille de 5-10cm.
  4. Émietter le mycélium en le répartissant sur toute la surface.
  5. Remettre une couche de substrat par dessus.
  6. Humidifier avec un arrosoir de 10L par mètre carré. En fonction de la sécheresse du lieu, recouvrir d’une fine couche de terre (2-3cm), cartons, bâche ou voile d’ombrage.
Un sac de mycélium de 5L permet d’ensemencer une surface d'environ 2m².
Lorsqu'il est cultivé en serre, nous recommandons l'utilisation d'un goutte-à-goutte 
  • La Méthode "Botte de Paille"
Méthode très facile, mais généralement moins productive.
  1. Humidifier la botte de paille. Vous pouvez la faire tremper dans l’eau une nuit, ou bien vous arrosez avec un arrosoir 2-3 fois par jours pendant 2-3 jours.
  2. Ensemencer la botte en insérant des petites poignées de mycélium un peu partout à l’intérieur de la botte de paille.
  3. Afin d’éviter le dessèchement de la paille, la recouvrir avec une bâche/ voile d’ombrage et arroser régulièrement.

 

  • La Méthode "Paillage"

De quoi est composé le sac de mycélium ?

Nous fournissons le mycélium sur un mélange de sciure de bois, paille et grains. Ainsi le mycélium ayant déjà rencontré et digéré ces matières, il pourra les reconnaître et les coloniser plus rapidement par la suite. En effet, lorsque le mycélium rencontre une nouvelle matière qu’il ne connaît pas encore, il peut prendre quelques jours à trouver les bonnes enzymes de décomposition. Or, l’objectif est qu’il colonise son substrat le plus rapidement possible pour éviter la compétition avec d’autres champignons. L’ajout de grains dans le substrat va par ailleurs booster la vigueur du mycélium pour lui donner plus de chances de s’implanter rapidement.

 

Cliquez ici pour acheter du mycélium de strophaire vin-rouge sur notre boutique.

 

Tous nos produits sont certifiés en agriculture biologique "BE-BIO-01".

Nos mycéliums sont produits en conditions de laboratoire, ce qui permet de garantir une pureté des variétés et une qualité optimale.

Délai de production : 2-3 semaines. Si nous l'avons en stock nous l'envoyons dans la semaine.

Pour des commandes supérieures de 18kg ou plus, contactez-nous pour avoir un devis : contact@mycosphere.be