Le Monde Mystérieux des Champignons

Les champignons font partie d’un monde souvent méconnu, entouré de mystères et de légendes. Découvrons les grandes bases du cycle de vie des champignons pour comprendre cet univers fantastique...

Pour commencer, les champignons constituent un règne à part entière. Ce ne sont ni des plantes, ni des animaux, mais un peu entre les deux : c’est le règne des Fungis.
Règnes Vivant Fungi

Ils partagent un certains nombre de caractéristiques communes avec le règne animal:
Sur le plan de la respiration, ils respirent de l’oxygène et dégagent du dioxyde de carbone.
Au niveau de l’alimentation, ils sont hétérotrophes: c’est à dire que comme nous, ils dépendent du monde végétal pour se nourrir. Les végétaux sont les seuls à pouvoir fabriquer leurs propres nourritures avec la lumière du soleil.
Contrairement aux animaux, les champignons ne peuvent pas se déplacer. Leur estomac est externe : ils s’étendent et vivent sur leur nourriture, qu’ils décomposent pour en retirer les nutriments nécessaires à leur développement.
Ils jouent donc un rôle essentiel dans la décomposition des matières mortes, la formation des humus, le cycle du carbone et le renouvellement des écosystèmes.

Ce que l’on appelle généralement un champignon n’est en réalité que son fruit, sa partie reproductrice. C’est la partie visible de l’iceberg en quelques sortes. Et dans le bois mort, sous les feuilles mortes, autour et dans les racines, se cache le mycélium qui constitue son corps à proprement dit.
Mycélium bois
Le mycélium de champignon est constitué d’un réseau de petits filaments appelés « hyphes », qui s’étendent sur leur substrat en le décomposant à l’aide d’une multitude d’enzymes qui leurs sont propres à chacun.
Certains champignons vivent en symbiose avec des plantes. Ce sont les symbiotiques : ils apportent une série de nutriments et de bienfaits aux plantes avec lesquelles ils s’associent au niveau des racines. En échange ils reçoivent des sucres produits par la plante.
D’autres champignons vont aussi prendre des sucres des plantes vivantes, voir décomposer leur tissus, sans rien donner en échange, ce sont les champignons parasites. Ils accélèrent la fin de vie des arbres malades et jouent aussi un rôle important dans la régénération des forêts.
Enfin il y a les champignons saprophytes, qui décomposent uniquement les matières mortes. La grande majorité des champignons cultivés sont des saprophytes car ils peuvent être cultivés indépendamment d’un arbre vivant et décomposer des matières variées.
Les substrats communément utilisés pour la culture des champignons sont généralement la sciure et les copeaux de bois, la paille, le fumier, le compost.
Mushroom life cycle

Pour se reproduire de manière sexuée, les champignons produisent des spores (micro-particules invisibles à l’œil nu) qui se dispersent dans l’environnement pour produire des nouvelles colonies d’individus.
Dans les bonnes conditions, les spores germent, se rencontrent, fusionnent pour former un mycélium qui pourra à son tour produire des nouvelles fructifications (champignons) et continuer le cycle.
En culture de champignons, nous multiplions généralement le mycélium en prélevant du mycélium et en ensemençant des nouveaux substrats.

La semence est ce que l’on appelle le « blanc de champignon ». C’est simplement une matière qui a été colonisée avec du mycélium d’un champignon et qui servira à ensemencer (« inoculer ») des plus grandes quantités de substrat.
Mycélium spawn blanc de champignons

Nous produisons et nous vendons généralement du mycélium sur grains car les grains sont très riches en nutriments pour les champignons, ce qui lui garantis une vigueur et une énergie maximale pour aller coloniser des nouveaux substrats.