Comment Utiliser nos Mycéliums ?

Nos mycéliums peuvent être utilisés pour la culture en intérieur et pour la culture en extérieur:

 

En culture intérieure

fabrication du substrat

Les substrats utilisés sont généralement constitués de pailles ou de sciures de bois. Celles-ci constituent la base carbonée du substrat.

Ce substrat peut être enrichi avec différentes matières comme le son de blé, le marc de café ou les drêches de brasseries dans le but d’augmenter les récoltes, tout en revalorisant certains co-produits d'autres production.

Il faut savoir cependant que plus un substrat est riches en azote et en sucres, plus il sera favorable au développement des bactéries et des moisissures et donc le risque de contaminations est plus élevé.

Pour diminuer ce risque, on procède donc à la pasteurisation des substrats, c’est à dire que l’on chauffe le substrat à une température de 65-75° pendant 60 minutes afin d’éliminer les principaux compétiteurs.

Exemple 1 : la culture de pleurote sur paille
    1. Utilisez idéalement de la paille broyée. Trempez la paille dans l'eau chaude (+-75°) pendant 30 minutes.
    2. Après refroidissement, émiettez le mycélium et mélangez-le à la paille à raison de 5 à 10 % de mycélium par rapport à la paille humide.
    3. Le substrat est mis dans des contenants étanches (sacs plastiques, seaux, etc.) et mis en incubation pour 2-3 semaines à 20-25° avant de passer en fructification.
      Note: Il existe une technique alternative à la pasteurisation à la chaleur qui est la pasteurisation à la chaux. Pour ce faire, utilisez de la chaux éteinte (chaux blanche calcaire). Délayez une tasse pour environ 50 litres d'eau. Faites tremper la paille une nuit (12h) dans cette eau. Cela va permettre à la paille de s'humidifier et de monter son Ph (=basifier), ce qui va créer un terrain peu propice au développement des bactéries ou moisissures et plutôt propice au développement du mycélium de pleurotes.
      Exemple 2: la culture de shiitakés sur sciures ou pellets de bois.

        Dans un sac unicorn 3T, mettez 1kg de sciure de bois sèche. Préférez les feuillus comme le chêne ou le hêtre. Vous pouvez également utiliser des pellets de bois de chauffage avec maximum 20% de résineux.

            1. Faites bouillir 1,5 litre d'eau et mélangez dans le sac avec la sciure. Selon les caractéristiques de votre sciure, il faudra parfois ajouter ou diminuer la quantité d'eau. Il faut arriver à environ 60% d'humidité, sans avoir d'eau stagnante dans le fond du sac.
            2. Attendez le refroidissement complet du sac. Pendant ce temps, laissez le sac fermé et n'ouvrez que lorsque c'est nécessaire pour éviter l'entrée de contaminants.
            3. Ajoutez 250gr de mycélium de shiitakés sur grains (10%).
            4. Fermez le sac en laissant de l'air à l'intérieur du sac. Vous pouvez utiliser une scelleuse, du scotch, ou de la corde pour faire un noeud.
            5. Mélangez le substrat en secouant le sac de manière à répartir les grains partout dans le substrat.
            6. Mettez le sac en incubation à une température de +-20° pour 10 à 12 semaines.
            7. Retirez le sac. Maintenez le substrat humide, si nécessaire avec une petite tente de culture.
            8. Récoltez, dégustez.

             

             Voici différents substrats et les variétés qui leur correspondent:

            Paille

            Bois/ copeaux/ sciures

            Compost 

            Paille substrat champignon pleurote

            Sciure substrat culture de champignon Acheter mycélium Compost

             



            En culture extérieure

            culture de champignons sur bûches shiitaké lentin du chêne

            Les substrats sont généralement composés de paille, copeaux de bois, ou bûches de bois. L’idée peut être par exemple de valoriser une partie ombragée de son terrain, le broyage de branches, la coupe de certains arbres, le paillage de certaines zones du potager, etc.

            En extérieur, la présence des autres champignons et bactéries naturellement présents augmente la compétition et le risques de contaminations du substrat. Dès lors le taux d’ensemencement conseillé est plutôt d’environ 20 %, afin augmenter les chances de réussites.

            La culture sur bûches est relativement accessible car elle demande peu de matériel au départ. Le risque de contamination est plutôt faible. Le facteur principal est l'humidité des bûches. Si les conditions sont favorables, les cultures sur bûches ou souches peuvent donner sur 5 à 10 ans.


            Conseil propreté : lavez-vous bien les mains au savon avant d’ouvrir le sac, nettoyez toutes les surfaces et les outils qui vont être en contact avec le mycélium et le substrat pasteurisé pour augmenter les chances de réussite.

             

             Culture sur bûches Culture en paillage/ copeaux

             

             

            Pour aller plus loin, nous vous recommandons les lectures suivantes:
            • Sur la fabrication des substrats et la culture low-tech:

            PDF Culture de Champignons Agrodoc 1: La culture des champignons à petites échelle (Pleurotes, Shiitakés, Oreilles de Juda)

            PDF Culture de Champignons Agrodoc 2: La culture des champignons à petites échelle (Agaric, Volvaire)

             

            • Sur la culture sur bûches en sous-bois:

            PDF Culture de Champignons Culture de Champignons sur Billes en sous-bois (N.Sénéchal, 2008)

             

            Notes: nos « blancs de champignons » (semences) sont constitués de grains, qui servent à ensemencer des substrats. Ces mycéliums peuvent être conservés environ 1 mois au frigo avant d’être utilisés, avant de perdre progressivement de leurs vigueurs.

            Nous ne sommes pas un site d’achat-revente, nous produisons 100 % de nos mycéliums dans notre laboratoire à Grez-Doiceau (Belgique). L’intégralité des ingrédients intervenants dans la production sont certifiés biologique par Certisys, et c’est comme ça que nous pouvons certifier nos mycéliums avec le label biologique.

            La plupart de nos mycéliums sont produits sur commande, il y a donc généralement un délai de production de 2 semaines. Cela permet de les envoyer au top de leur vigueur dès que l'incubation est terminée. Ils résistent alors bien aux conditions de transport.

            Nous vous conseillons ensuite de les stocker au frigo si vous ne comptez pas les utiliser dans les 4-5 jours qui suivent pour ralentir le métabolisme du mycélium et pouvoir le conserver plus longtemps.