F.A.Q.

Foire au Questions:

  • Quel est le délai de livraison ?
  • Est ce que nos mycéliums peuvent être exportés hors UE ?
  • Combien de temps puis-je conserver le mycélium ?
  • De quoi sont composés les sacs de mycéliums ?

 

  • Est-il nécessaire de pasteuriser ou de stériliser le substrat ?
  • Puis je cultiver sur marc de café ?
  • Est-il possible de cultiver des champignons sur du bois mort ?
  • Quelle quantité de champignons vais-je récolter ?
  • Quelle quantité de mycéliums dois-je utiliser ?
  • Quelle variété cultiver pour débuter ?
  • Puis-je cultiver sur des bois de résineux ?
  • Comment cultiver des champignons en extérieur ?
  • Quand récolter les champignons ?

 

  • Est-il possible de venir visiter votre champignonnière?
  • Où est-il possible d’acheter vos champignons frais?
  • Comment conserver mes champignons frais ?

 

Quel est le délai de livraison ?

Nous préparons votre commande dès que nous la recevons. Les blancs sur grains sont généralement produits sur commande, il faut donc compter un délai d’environ 2 semaines avant l’expédition. Si nous l’avons en stock nous l’envoyons directement. Les autres produits sont généralement expédiés dans les 2-3 jours ouvrables.

 

Est ce que nos mycéliums peuvent être exportés hors UE ?

Nous n’envoyons pas nos produits actuellement hors UE.

 

Combien de temps puis-je conserver le mycélium ?

Le mycélium doit être mis au frigo dès réception. Nous conseillons de ne pas attendre plus d’un mois pour les grains, plusieurs mois pour les chevilles. Le mycélium perds progressivement en vigueur et donc il est préférable de l’utiliser le plus rapidement possible.

 

De quoi est composé les sacs de mycéliums ?

Nos sacs sont composés de grains de céréales certifiés d’origine biologique (Certisys) et Biodynamique (Demeter), avec un faible pourcentage de sciure de bois garanties non traitées. Ils contiennent environ 50 % d’humidité et sont colonisé par le mycélium de champignons.

 

Est-il nécessaire de pasteuriser ou de stériliser le substrat ?

A l’exception de la culture sur bûches, les autres modes de culture nécessitent généralement une pasteurisation ou une stérilisation du substrat.

Ce n’est bien sûr pas une obligation. Il arrive d’avoir du succès avec un substrat non pasteurisé. Mais les chances de réussites sont nettement diminuées. Tant qu’à travailler un peu pour avoir des champignons, autant le faire bien pour augmenter les chances de réussites de récolter des beaux champignons plutôt qu’un tas de moisissures vertes...

 

Le monde ambiant est rempli de micro-organismes invisibles à l’oeil-nu : moisissures, bactéries, etc. Ceux-ci sont présent à peu près partout, dans l’air et dans les substrats que vous allez ensemencer. L’objectif de la pasteurisation est d’éliminer par une montée en chaleur à +-70° la majorité des compétiteurs et de donner ainsi plus de chances. Il est également possible de pasteuriser à froid, avec trempage dans un bain de chaux calcaire. La modification du ph limitera la croissance des bactéries et moisissures et donnera à nouveau plus de chances à notre mycélium. Le but de la stérilisation est d’éliminer par une température de 121° (avec pression) l’ensemble des micro-organismes présents dans le substrat.

 

Pour la culture amateure, nous conseillons généralement une pasteurisation à froid ou à chaud.

 

Puis je cultiver sur marc de café ?

Il y a eu un engouement les dernières années autour de la culture de champignons sur le marc de café. Le concept est intéressant : le marc de café est déjà plus ou moins pasteurisé lors de la fabrication du café. Il est ensemencé avec le mycélium de champignons. Il est ainsi valorisé en champignons frais et en compost.

Le concept marketing a séduit des dizaines d’entrepreneurs à travers le monde qui ont lancé leur start-up dans plein de villes différentes.

Nous avons envie d’apporter certaines précisions :

- Cela fonctionne essentiellement pour les pleurotes. La plupart des autres variétés ne fonctionnent pas avec ce substrat.

- Le marc de café utilisé seul ne constitue pas un substrat idéal car il manque de carbone. Il faut donc rajouter une matière carbonée : sciure ou paille généralement. Le taux de marc de café est généralement de 20 à 50% maximum.

- Le marc de café n’est pas stérile. Il est légèrement pasteurisé avant d’être directement contaminé par l’air ambiant. Riche en azote il est propice au développement des moisissures et des bactéries. Il doit être immédiatement stocké dans un container hermétique, stocké au frigo et utilisé au maximum dans les 48h suivant sa « récolte ». Il est souvent compliqué ou trop contraignant pour les cafés ou restaurants de respecter ces précautions.

- Le marc de café est une ressource gratuite à la base, mais il ne faut pas sous-estimer les coûts logistiques : déplacements pour prendre le marc, stockage au frais, nettoyage des seaux etc. Le coût de la main d’œuvre dans la production de champignons est probablement le coût principal, et il est donc difficile d’être rentable ou compétitifs avec les autres modes de production plus classiques. La plupart de ces projets trouvent donc une partie importante de leurs revenus dans les subsides, la vente de formation ou la vente de kits prêt-à-pousser, en plus de la production de champignons.

 

D’après nos expériences, le marc de café est un substrat intéressants pour les particuliers qui ont envie de faire des expériences chez eux, mais il faut plutôt le voir comme un additif qui permet d’ajouter de l’azote qu’un substrat en soi. Par contre le marc de café constitue un élément intéressant pour la fabrication du blanc car chaque petits grains va faire un point d’ensemencement. Il y aura donc davantage de points de contact avec le substrat et la colonisation sera accélérée. Nous l’avons déjà testé avec succès pour les pleurotes et les shiitakés.

 

 

Est-il possible de cultiver des champignons sur du bois mort ?

Oui la plupart des variétés sur notre site sont saprophytes lignicoles, c’est-à-dire qu’elles décomposent le bois mort. En cas de culture sur bûches ou sur souches, celles-ci doivent avoir été coupées récemment. Nous conseillons d’attendre 2 semaines après la coupe pour que les éventuelles substances anti-fongiques présentes dans la sève du bois se décomposent naturellement. N’attendez pas plus de 3 mois car le risque est accru que d’autres variétés de champignons indigènes plus costauds aient pris la place et ne laissent pas beaucoup de chances à notre champignons de bien se développer. Vous trouverez plus d’informations sur nos pages produits.

 

Quelle quantité de champignons vais-je récolter ?

Nous indiquons sur les fiches de nos variétés de mycélium une estimations des récoltes potentielles sur base de nos expériences. La quantité récoltée dépends notamment du type de substrat, du taux d’humidité, du nombre de récoltes effectuées. Une culture réussie produit généralement entre 15 et 25 % du substrat humide en champignons frais.

 

Quelle quantité de mycéliums dois-je utiliser ?

Nous comptons en pourcentage le poids du mycélium humide par rapport au substrat humide :

- En conditions stériles de laboratoire : 0,5-2 %

- En condition non stériles, à la maison : 5-10 %

- En culture extérieure : 20 %

 

Quelle variété cultiver pour débuter ?

Si vous voulez cultiver des champignons pour la première fois, nous vous conseillons les pleurotes pour la culture en intérieur. C’est la variété la plus simple et la plus gratifiante à produire pour les débutants. Vous pourrez trouver sur notre site nos ballots prêts à pousser, ainsi que du mycélium pour réaliser vos propres substrats. Pour la culture en extérieur, nous vous recommandons les strophaires, mycélium très vigoureux et productif qui peut produire sur plusieurs années.

 

Puis-je cultiver sur des bois de résineux ?

La majorité des variétés cultivées sont plutôt adaptées aux essences de feuillus. Nous testons différentes variétés qui pourraient être cultivés sur des bois de résineux, en culture intérieure ou extérieure.

 

Comment cultiver des champignons en extérieur ?

Il est possible de cultiver sur bûches ou sur souches, nous vous recommandons alors nos chevilles ensemencées. Vous pouvez également cultiver sur paillage, copeaux ou sciure de bois. Vous trouverez ici une liste de variétés adaptées. Et enfin pour la culture sur compost, les espèces les plus adaptées sont les agarics, les pieds bleu et les coprins.

Vous trouverez plus d’informations sur nos fiches produits. Nous travaillons également à la réalisation de fiches plus spécifiques à la culture des champignons en extérieur.

 

Quand récolter les champignons ?

Il est préférable de récolter les champignons avant leur maturité, c’est-à-dire avant qu’ils ne sporulent. Après ce stade, il sont généralement plus fibreux et conservent beaucoup moins longtemps.

Cela s’apprend et c’est variables pour chaque espèces bien sûr. Vous verrez généralement que la croissance des chapeaux va commencer à ralentir. La couleur des chapeaux va commencer à s’éclaircir. Pour les pleurotes les bords des chapeaux vont commencer à légèrement brunir et se relever. N’attendez alors plus pour récolter.

 

Est-il possible de venir visiter votre champignonnière?

La ferme n’est pas ouverte au public. Nous organisons généralement une ou deux journées « portes ouvertes » par an. Nous espérons pouvoir en organiser une cette année si les conditions sanitaires le permettent... Resté informé de nos activités sur notre site ou via les réseaux sociaux;)

 

Où est-il possible d’acheter vos champignons frais?

Vous trouverez ici la liste de nos points de ventes en Brabant Wallon et sur Bruxelles.

Vous pouvez également nous commander en direct (minimum 1kg) et venir les retirer sur place : 0483371561.

 

Comment conserver mes champignons frais ?

Nous conseillons de conserver vos champignons au frigo dans un sachet en papier. De cette manière, les champignons auront plus tendance à se dessécher lentement. Les champignons ont besoin de respirer et le